Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2018 5 26 /10 /octobre /2018 21:59

 INAUGURATION DE LA MAISON MEDICALE

                     

Sept membres de l’association, dont le président Hervé Leibolt et moi même, nous nous sommes rendus cet été au Ladakh dans la vallée de la Lungna pour l'inauguration de la maison médicale .

 L'événement était prévu le 12 juillet. Pour arriver jusqu’à  TANGZE, siège de la maison, nous avons dû franchir le col du Shingo, à 5.100 mètres et marcher 4 jours avant d’atteindre notre but. La famille de Tenzin nous attendait au village. Nous étions, naturellement,  très impatients de participer à cet événement de grande importance  pour nous.

Tout cela avait commencé en 2013, avec l’idée de la construction de Tenzin, qui a pu se réaliser en  2018 !

Il s’est ainsi passé 5 années, ponctuées de doutes et de réflexions intenses sur la faisabilité de ce projet un peu fou pour nous : créer une maison médicale à 4.000 mètres d'altitude, dans une région isolée où il n’y a ni eau ni électricité, ni magasins de bricolage… Un sacré défi collectif !!!...que nous étions prêts à relever.

 

Petit rappel des principales étapes :  

* 2014, première année :

-  en France : trouver un financement pour ces opérations

- sur le terrain : trouver l’endroit idéal pour la construction.

En août, les premiers doutes s’estompent avec les premières fondations et les premières pierres posées.

* 2015 :

- sortie de terre de la première pièce de la maison ;

- la maison a une identité : elle prend le nom validé par les autorités du gouvernement en exil de sa sainteté le Dalai Lama : TENZIN KUMPHEN MAN KANG.

- le linteau de la porte d’entrée est arrivé chez le beau père de Tenzin, à Reru.

* 2016 :

- grande avancée des travaux : le gros-œuvre est terminé ; l’ensemble du site a pris forme

 - agrandissement de la maison par la construction d’une véranda

 * 2017 :

- travaux extérieurs, déblaiement du pourtour de la maison 

 

Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  

Au départ, Tenzin avait estimé l’achèvement des travaux pour 2015... C'était faire fi des conditions météorologiques dans ces régions himalayennes qu’il connaît portant bien…

Pour mémoire, deux événements majeurs sont venus interférer avec le calendrier prévu

        - glissement de terrain sur la rivière de la Tsarap, créant un barrage , qui cédera emportant, ponts, routes, sentiers etc...

      - tremblement de terre au Népal, qui a eu pour conséquence de complètement stopper les travaux, faute d’ouvriers népalais disponibles pour intervenir au Zanskar.

L’inauguration s’est passée en deux temps, suivant les usages locaux,

Premier jour : une PUJA, cérémonie de prières bouddhistes, donnée par des moines de Phuktal, qui ont tenu ce rituel traditionnel dans la vallée.

Une puja se tient à chaque construction de nouvelle maison, pour contrôler les divinités et faire en sorte que celle-ci fonctionne sous les meilleurs auspices.

Quatre moines ont assuré ce rituel pendant toute la matinée, entrecoupé de distribution de thé et de nourriture.

 

Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  

Le jour suivant fut réservé aux villageois venus des alentours ; la cérémonie eu lieu en soirée après le travail aux champs. Les familles étaient au rendez-vous, venues avec leurs enfants, parfois de villages éloignés. Tenzin a compté 120 personnes.

Les hommes se sont réunis dans la véranda, qui a vu le jour en 2016, grâce à l’influence de Tenzin qui souhaitait, à juste titre, créer un endroit qui soit convivial, lumineux et ensoleillé en journée.

Les femmes se sont regroupées dans une autre pièce, avec leurs nourrissons tandis que les enfants et les jeunes se sont installés dans les couloirs pour jouer ensemble.

Tout ce petit monde s’est assis par terre sur des tapis installés à même le sol.

 

Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  

Tenzin et sa femme ont traduit un petit discours qu’Hervé avait préparé. Une remise symbolique de clef fut aussi organisée.

Après ces petites cérémonies, les festivités ont pu commencer :

La famille de Tenzin, son beau-frère, ses sœurs et ses amis ont fait mijoter de grosses marmites toute la journée. Ils ont préparé de quoi nourrir et abreuver tous les participants, jeunes et moins jeunes : Tchang (bière locale), arak (eau de vie locale) et rhum coulèrent à flot

La fête a continué tard dans la nuit. Tenzin avait même préparé une playlist de musique. Grâce à un générateur, chacun a pu profiter du moment et danser, que ce soit sur le son des danses modernes ou traditionnelles.

 

Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  

 

 Quelques personnes sont restées dormir la nuit sur place, trop loin pour rentrer de nuit dans leur village,

Nous avons pu rencontrer l’AMCHI (médecin tibétain) Dolma qui va prendre en charge la maison médicale, une jeune femme initiée par son père, lui-même amchi au monastère de Phuktal.

Tenzin nous a indiqué qu’elle était très expérimentée et avait beaucoup de connaissances sur les plantes et les minéraux. Elle pratique dans la vallée où d’ailleurs sa renommée est déjà faite.

Devenir amchi n’est pas de tout repos : les journées sont longues et les connaissances à retenir nombreuses. L’amchi doit connaître par cœur la composition d’une centaine de remèdes, d’autant que vivre au Zanskar signifie connaître la souffrance physique car il n’y a pas d'anesthésie pour prendre en charge une douleur dentaire par exemple, qui se terminera par un arrachage de la dent.

 

Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  

 

La médecine tibétaine : les Amchis 

Les médecins tibétains, qui pratiquent une médecine ancestrale, s'appellent les amphis.

C'est une des rares médecines traditionnelle à avoir survécu, pratiquement intacte, depuis 2.500 ans. Elle est exercée, encore de nos jours, dans les conditions d'origines, avec des résultats positifs.

Cette méthode est basée sur le bouddhisme, qui prône l’unité entre le corps et l’esprit. 

Elle réunit des techniques de la médecine chinoise, indienne (médecine ayurvédique) et mongole….

L’art de guérir tibétain est une approche holistique des soins, c'est à dire qui prend en compte les aspects émotionnels, psychologiques et physiques, auquel on applique les théories bouddhistes.

Le diagnostic est basé sur 3 méthodes : la vue, le toucher et l’écoute. Les soins consistent tout d'abord à adopter un régime alimentaire sain et adapté et d’observer un style de vie harmonieux, associé à des médicaments issus de la pharmacopée traditionnelle.

Il faut savoir que la pharmacopée tibétaine a une grande importance dans la guérison du patient. Les médicaments, qui se présentent sous la forme de poudre ou de pilules, sont fabriqués à partir de plantes et de minéraux précieux, de façon artisanale par les Amchis.

 

 

Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  

 Dès le premier jour, l’amchi a reçu, en consultation, des patients qui s'étaient déplacés pour l’inauguration.

Pour le moment la maison n’est pas en état d’accueillir les malades puisque l'aménagement intérieur est encore à organiser et le chauffage inexistant. Or l’hiver est déjà là, avec de la neige tombée début octobre. Ceci pose aussi des difficultés pour les bêtes qui ont dû être rentrées, sans rien à brouter. Le paysage est recouvert de 15 cm de neige, entamant les réserves d’hiver.  

 

Maison médicale INFO N°7  
Maison médicale INFO N°7  

L’intendance de la maison médicale sera assurée par Tsomo, une des sœurs de Tenzin : elle s’occupera de l’entretien et de la surveillance de la maison .  Elle pourra faire appel rapidement  à Dolma qui habite dans le même village . Dolma l’amchi ne restera pas sur place, les consultations pouvant se faire dans n’importe quel endroit et ne nécessitent pas beaucoup de matériels . Une rémunération  lui sera versée mensuellement . 

 

Les objectifs à atteindre pour les années suivantes concernent les aménagements intérieurs :

- le revêtement en peinture des salles: la peinture nécessaire est déjà stockée dans la maison ;

- l’achat de couvertures, de matelas et autres matériels ;

- l’achat de poêles pour le chauffage est aussi à envisager ;

- l’électricité, qui fait encore défaut pour le moment : un projet solaire est en cours, grâce à une organisation, NIYAMDU -DRO ,passée faire un constat sur le terrain en 2018 ;

- enfin, la récupération de l’eau pour laquelle il y a actuellement un gros problème : la vallée souffre du manque d’eau, lié au peu de neige tombée ces dernières années ; on constate que les glaciers fondent ; c’est le réchauffement climatique qui se fait sentir dans ces régions. Les cultures manquent d’eau.

Maison médicale INFO N°7  

Conclusion

Rappelons aux membres et amis de Djulé Djulé que l'action de parrainage permet à 43 enfants (écoliers, collégiens, lycéens et même 2 jeunes étudiantes) de suivre une scolarité.

Notre association a largement contribué au financement de la construction de la Maison Médicale. Grâce aux animations tenues tout au long de l'année, marchés de Noël, ventes artisanales et himalayennes, grâce aussi aux comités d'entreprise qui nous donnent accès à leurs entreprises(Arte, C'édit Mutuel), aux ventes au Conseil de l'Europe et aux projections/conférences données dans les bibliothèques de Marmoutier, Soultz les Bains.

 

Annie

 

"Nous pensons qu'il n'est pas juste de se préoccuper en permanence de notre bien-être. Le bien être d'autrui et de la société humaine en général doit devenir en partie notre responsabilité"

Albert SCHWEITZER

Partager cet article

Repost0

commentaires

Docteur Mahmoud 10/10/2019 13:05

Un article très original, je vous supporte :)

Clinique chirurgie esthétique Tunisie 10/10/2019 13:02

Je vous encourage , un très bon blog !

Rhinoplastie Tunisie 10/10/2019 13:01

Je pense qu’être avec ces paysans est une idée pour comprendre les autres civilisations :)

Medespoir 10/10/2019 12:59

Un très bon article :)

Lifting cuisses Tunisie 10/10/2019 12:57

"L’intendance de la maison médicale sera assurée par Tsomo, une des sœurs de Tenzin : elle s’occupera de l’entretien et de la surveillance de la maison . Elle pourra faire appel rapidement à Dolma qui habite dans le même village . " merci une histoire très intéressante.

Présentation

  • : Le blog de djulé-djulé-Alsace
  • : Association à but humanitaire.
  • Contact

Qui sommes nous ?

IMG 1735-2 3

(Photo: Création de l'association) 

Membres du comité:

 Hervé LEIBOLT (président), Raymond SCHLOSSER (trésorier), Annie FOHR (vice présidente), Yvette CALON (secrétaire), Marie-Thérèse LEIBOLT, Marie-Hélène ROTH-PIROU, Jean-Luc ROTH, Sylvain et Nelly PIRANY, Christiane et Michel SCHMIDT, Vincent PIGNON.

 

 

 

Qui sommes nous ?

 

Amoureux du Zanskar et du Ladakh, l'envie nous est venue de tisser des liens plus étroits avec les habitants de ce pays.

La mission de notre association est de venir en aide à des enfants, parmi les plus défavorisés.

Djulé djulé: bienvenue au Ladakh, c'est ainsi que les Ladakhis accueillent les visiteurs avec le sourire.

Dans un premier temps nous soutenons essentiellement les projets de scolarisation des enfants de ces vallées isolées du monde.

Par le biais de projections et grâce à la générosité de nos adhérents et sympathisants, nous collectons des fonds qui seront remis directement à Tenzin Phunchok, notre guide et ami depuis plus de 10 ans.