Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 13:40

 

De retour de Tangzé, après un séjour de 3 semaines sur place, je suis en mesure de vous donner les dernières nouvelles concernant l'avancée des travaux de la maison médicale.

Durant mon séjour, 3 ouvriers népalais étaient sur place pour mener d'une main de maître les travaux, sous la haute surveillance de Tenzin, qui a pour l'été, abandonné son travail régulier à l'hôpital de Chiktan. Son appui a été précieux puisqu'il a mis à jour, plusieurs fois, des malfaçons qui ont obligé les maçons à recommencer le travail.  

La première semaine fut consacrée à la pose d'un mélange de ciment et d'enduit sur les murs intérieurs et extérieurs du bâtiment. Ensuite, les murs ont été arrosés pour éviter un séchage trop rapide; (activité à laquelle j'ai pu participer). Les maçons, pour leur part, ont continué à monter des murs et fermer le toit.    

La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5

Construire un bâtiment à 4000 m n’est pas simple : cela demande beaucoup d’ingéniosité, de patience et de persévérance. Et lorsqu'il manque un élément, comme du ciment, de la toile plastique, des clous etc le chantier s’arrête  jusqu'à ce que le problème soit réglé et qu’on soit  parvenus à faire acheminer le matériel manquant sur le lieu de la construction. Dans ces contrées, le délai peut prendre 2 à 3 jours.

La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5

Il faut par ailleurs penser à tous ces aspects avant d'entreprendre le travail : portes, fenêtres, vitres, doivent être comptabilisées.                                                                                                                                            

Aucune de la quinzaine de maisons que compte le village de Tangzé ne disposait de réserve suffisante de ciment, chacun privilégiant la conservation de ses matériaux pour consolider sa propre habitation très endommagée par des hivers particulièrement rudes.                    

Un exemple : Tenzin s'est fait livrer des sacs de ciment ; un véhicule 4x4 s'est rendu jusqu'au col du Shingo ; le relais aurait dû être assuré par deux hommes montant sur des chevaux. A cause du mauvais temps, ils ont été fortement ralentis dans leur déplacement et sont arrivés légèrement en retard sur le lieux de rendez vous de la livraison. Le livreur a attendu une demie-heure et a décidé de repartir sans tarder avec sa livraison car il craignait que le chargement prenne la pluie. Or le transport a dû être réglé, même sans la livraison.                                                                                                                                                  

En ce moment, Tenzin réfléchit sur le moyen de faire parvenir les vitres pour la maison.

Deux options se présentent:                                                                                                                                                             La première option consiste à passer par le col du Shingo ; l'acheminement peut se faire par la piste mais il est encore impraticable pour les voitures ; or l'emballage des vitres n'est pas très fiable et les risques de casse sur le trajet sont importants. Ce chemin serait le plus court.                                                

                      La seconde option est le passage par Padum; le conditionnement y serait plus sûr mais le trajet plus long, et donc d'un coût supérieur.    

 Zompa, Tenzin et moi sommes allés dans le village de Kuru pour chercher du bois pour le toit, (345 talous au total). A l'aide de 3 ânes, une journée a été nécessaire pour qu'on rapporte sur Tangzé le chargement des talous : en effet il a fallu choisir les poutres, les compter, les charger sur les ânes tout en veillant à équilibrer la charge. Le retour sur les sentiers étroits fut long : tant la lourdeur de la charge que la taille des talous ont ralenti la marche des baudets, sans compter les virages difficiles à négocier. En plus, il était nécessaire de stimuler tout le temps les ânes pour les faire avancer.                                  

Tenzin estime qu'il faudra encore du bois pour continuer à recouvrir le toit. Le village de Kuru n'en dispose plus. Il leur faudra donc aller encore plus loin pour en récupérer.      

La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5

Un problème d’acheminement d’eau est survenu pendant mon séjour, ce qui a ralenti là encore la progression des travaux. Il a été nécessaire de chercher l’eau à une autre source et installer des tuyaux pour la faire parvenir jusqu'au chantier. A ce jour, j'ignore s'ils ont pu trouver l’origine du problème .

 

La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5

Au moment de mon départ , on pouvait dire que les travaux de la maison avaient bien avancé : une grande véranda a été construite, agrandissant considérablement l'espace disponible  et qui permettra aux patients de profiter de l'ensoleillement durant leur séjour.

La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5

Le gros œuvre est terminé ; il reste maintenant à réaliser les finitions, soit le dégagement des accès autour de la maison, le déblaiement des gravas à l'avant de la maison, étape importante afin de prévoir le drainage de l'eau au moment de la fonte des neiges.                                                                                        

Ensuite, ce sera possible d'envisager l’aménagement de l’intérieur de la maison.

La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5

Durant mon séjour, j'ai rencontré un groupe de trois reporteurs français qui réalisaient un reportage sur la construction d'une route , une piste qui descendait le col du Shingo jusqu'à Kargiak .                            

Ces travaux sont faits sous l'instigation d'un moine nommé Mémé, âgé d'environ 75 ans qui veut désenclaver la vallée de Lungna pour donner un accès plus facile aux villages situés dans cette vallée.   D'après les dernières nouvelles de Tenzin, la piste passerait déjà dans la vallée et les villageois auraient même vu le bulldozer passer de l'autre coté de la rivière.

 

 

La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5

A suivre pour la suite des aventures.

La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5
La Maison Médicale: Infos N° 5

Annie.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de djulé-djulé-Alsace
  • : Association à but humanitaire.
  • Contact

Qui sommes nous ?

IMG 1735-2 3

(Photo: Création de l'association) 

Membres du comité:

 Hervé LEIBOLT (président), Raymond SCHLOSSER (trésorier), Annie FOHR (vice présidente), Yvette CALON (secrétaire), Marie-Thérèse LEIBOLT, Marie-Hélène ROTH-PIROU, Jean-Luc ROTH, Sylvain et Nelly PIRANY, Christiane et Michel SCHMIDT, Vincent PIGNON.

 

 

 

Qui sommes nous ?

 

Amoureux du Zanskar et du Ladakh, l'envie nous est venue de tisser des liens plus étroits avec les habitants de ce pays.

La mission de notre association est de venir en aide à des enfants, parmi les plus défavorisés.

Djulé djulé: bienvenue au Ladakh, c'est ainsi que les Ladakhis accueillent les visiteurs avec le sourire.

Dans un premier temps nous soutenons essentiellement les projets de scolarisation des enfants de ces vallées isolées du monde.

Par le biais de projections et grâce à la générosité de nos adhérents et sympathisants, nous collectons des fonds qui seront remis directement à Tenzin Phunchok, notre guide et ami depuis plus de 10 ans.